Offres d'emploi‎ > ‎

Support Technique Evaluation Finale du Projet DVFP

Avis de recrutement

Support Technique Evaluation Finale du Projet DVFP

Location : Goma

Closing date: 13 Juillet 2014

 

      I.        Présentation de Handicap International

Handicap International est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

Handicap International est une association à but non lucratif, sans affiliation politique ou confessionnelle.

Pour plus d’information sur l’association : http://www.handicap-international.fr

Handicap International est composée de 3 directions opérationnelles :

-         La Direction de l’Action d’Urgence (DAU) ;

-         La Direction d’Action contre les Mines (DAM) ;

-         La Direction d’Action du Développement.

 

Sous le pilotage de la Direction de l’Action d’Urgence, l’organisation s’engage à répondre à ces problématiques :

-         Moyens d’existence d’urgence : distribution de kits d’articles ménagers essentiels (NFI) et/ou programmes de transferts monétaires ;

-         Gestion et distribution de l’aide humanitaire (plateforme logistique): transport, stockage, post-acheminement de matériels de première nécessité ou de vivres ;

-         Gestion de camps (Assistance aux réfugiés et aux déplacés, mise en place d’abris temporaires) et organisation du rapatriement volontaire de ces personnes ;

-         Eau, Hygiène et assainissement : accès à l’eau potable (captage - traitement - stockage – distribution), à l’assainissement (construction de latrines, gestion des déchets..) et promotion à l’hygiène (lutte contre les vecteurs de transmission, sensibilisation aux bonnes pratiques, distribution de kit d’hygiène)  ;

-         Habitat et Construction communautaire : Abris d’urgence, construction/réhabilitation d’abris temporaires individuels et d’infrastructures communautaires accessibles ;

-         Réadaptation physique et fonctionnelle (rééducation, fourniture d’aides techniques, appareillage (orthèses et prothèses)…) ;

-         Soutien psychosocial (entretiens individuels, groupes de discussion/de parole, groupes à médiation thérapeutique...) ;

-         Inclusion et accessibilité (plaidoyer et actions directes) pour une meilleure prise en charge des personnes exclues des services, et en particulier des personnes handicapées/personnes blessées, dans l’assistance humanitaire.

Directement rattaché(e) à la Direction de l’Action d’Urgence de Handicap International France, l’expatrié(e) sera mandaté(e) pour la mission suivante :

    II.        CONTEXTE DE LA MISSION

 

1.    Objectif de la mission

La mission RDC souhaite bénéficier d’un support technique pour la réalisation de l’évaluation finale du projetRelai Handicap et Vulnérabilité. La finalité pour l’équipe du projet est d’apprécier la qualité des services offerts et l’atteinte des résultats fixés.

   III.        Principales responsabilités de l’expatrié

 

1.    Taches principales du consultant :

-        Finaliser l’élaboration des TDR de l’évaluation finale en concertation avec les équipes ;

-        Concevoir la méthodologie et les outils nécessaires à la réalisation de l’évaluation finale ;

-        Recruter, former et superviser les équipes d’enquêteurs ;

-        Analyser et traiter les données collectées ;

-        Restituer les résultats et formuler des recommandations à l’équipe du projet.

 

2.    Principales activités du poste

L’évaluation finale du projet s’appuiera sur la grille de lecture classique, à travers les critères proposés par l’OCDE. L’évaluation doit permettre d’apprécier :

-        La pertinence : des objectifs fixés par le projet, des méthodes employées et le degré d’atteinte des résultats escomptés ;

-        La cohérence de l’intervention : en lien avec les besoins identifiés, le mandat de l’organisation, les stratégies et politiques des acteurs humanitaires et étatiques ;

-        L’efficacité du projet, la qualité du pilotage et de la gestion de projet ;

-        L’impact du projet sur les groupes cibles ;

-        La suite : continuation du DVFP, combien de temps, sous quelle forme, autre intervention à proposer…

L’évaluation devra mettre en relief les forces et les faiblesses du projet relatives aux différents points mentionnés ci-dessus et soulignera les principaux enseignements que l’on peut en retirer. L’évaluateur pourra ajouter, à cette liste de critères, celle qu’il jugera pertinent.

Des suggestions, des points de recommandations, des points d’attention et de vigilance pourront être soumis à Handicap International / DAU pour enrichir sa connaissance du contexte et pour améliorer sa stratégie globale d’intervention, au-delà de l’action évaluée. Cette évaluation contribuera à la réflexion de Handicap International / DAU sur les perspectives pour une suite éventuelle du projet.

A titre indicatif ci-dessous, quelques questions évaluatives (liste non exhaustive) que se pose le commanditaire :

3.    La pertinence

-        Par rapport aux besoins évalués lors des missions exploratoires réalisées en 2013 ;

-        Par rapport aux besoins relevés lors des évaluations des ménages/individus faites par l’équipe du projet ;

-        Par rapport aux besoins relevés par les acteurs humanitaires présents dans le Nord Kivu et les gaps ;

-        Par rapport aux gaps identifiés ;

-        Adéquation entre l’assistance proposée et les besoins des personnes ciblées.

 

4.    La cohérence

-        Par rapport à l’intervention et la stratégie des autres acteurs du NK ;

-        Par rapport aux politiques nationales existantes et aux directives/normes humanitaires ;

-        Par rapport au mandat et à l’expertise de HI / DAU.

 

5.    L’efficacité

-        Vérifier l’adéquation entre la population cible (soit les personnes vulnérables affectées par la crise) telle qu’indiquée dans le projet et les bénéficiaires réels ;

-        Performance du projet en termes d’atteinte des résultats escomptés (par rapport aux indicateurs du cadre logique notamment) ;

-        Apprécier la perception de la communauté par rapport à l’apport du projet en termes d’amélioration de leurs conditions de vie et d’adéquation avec leurs besoins ;

-        Effets positifs et négatifs du projet sur les bénéficiaires (personnes déplacées, leaders communautaires, acteurs humanitaires et professionnels de la santé) à court, moyen et long terme (exemple volet PSS : réactivation des mécanismes de solidarité communautaire ? création/réactivation du lien social au sein de la communauté/familles) ;

-        Facteurs aidants / obstacles externes à l’atteinte des objectifs du projet (et est-ce que des mesures correctives ont été mises en place pour réduire l’impact des obstacles externes sur les résultats du projet ?) ;

-        Qualité des services offerts ;

-        Création d’une dynamique de réseau avec les acteurs partenaires ?

 

6.    La viabilité

-        Contributions du projet à l’autonomisation de ses bénéficiaires?

-        Renforcement des capacités des acteurs sensibilisés et mise en réseau ?

 

  IV.        Lessons learnt****/Bonne****pratiques

 

1.    Outils et ressources mobilisées dans le cadre du projet (= Processus)

-        Identifier les forces et les faiblesses dans le fonctionnement interne et proposer des mesures correctives ;

-        Système M&E ;

-        Ressources Financières ;

-        Organigramme du projet et répartition/organisation des RH, coordination inter volet.

 

2.    Bonnes pratiques

Quelles sont les bonnes pratiques du projet identifiées par les parties prenantes du projet ?

-        Mécanisme IER ;

-        Volet Réadaptation ;

-        Volet PSS ;

-        Volet Inclusion.

 

3.    Perspectives

-        Pertinence de continuer un DVFP dans la zone de Goma ?

-        Réplication possible du projet dans d’autres zones ? sous quelle forme ?

-        Sujet possible de capitalisation.

 

    V.        Résultats attendus

 

-        Un rapport d’évaluation est rédigé selon une trame standard ;

-        Une restitution orale intermédiaire est faite sur le terrain ;

-        Une restitution orale finale est faite sur le terrain ;

-        Une restitution orale finale est faite au siège.

 

  VI.        Profil recherché

 

1.    Expérience

-        Expérience dans la conduite d’évaluation finale ;

-        Expérience dans le domaine du Handicap et de la vulnérabilité ;

-        Expérience des missions en contexte d’urgence ; si possible de projet DVFP.

 

2.    Compétences

-        Capacités rédactionnelles reconnues ;

-        Capacité à travailler en autonomie ;

-        Capacité à gérer un calendrier serré ;

-        Excellente réactivité et flexibilité en toutes circonstances ;

-        Capacité de formations reconnues ;

-        Sens relationnel et bonne capacité de négociation.

 

 VII.        Conditions du poste :

Logement : Basé à Goma - RDC

Logement en collectivité pris en charge par Handicap International

Durée : 4 à 6 semaines à partir du 14 juillet 2014

Santé : selon statut

How to apply:

Contact: Jeanne VOGT
Merci de postuler en suivant ce lien : http://hi.profilsearch.com/recrute/fr/fo_annonce_voir.php?id=481&idparte...

 

Comments