Recrutement des Consultants chargés de superviser l’enquête sur la problématique de l’utilisation des préservatifs féminins dans les Zones de Santé

Avis à manifestation d’intérêt

Recrutement des Consultants chargés de superviser l’enquête sur la problématique de l’utilisation des préservatifs féminins dans les Zones de Santé

Nombre de postes : 4
N° de l’avis : 001/SANRU/FM/SSF/PH2/2013

Lieu d’affectation : Kikwit, Kimpese, Lubumbashi, Mbuji-Mayi et Tshikapa
Date de clôture :
02 Février 2013

Source de financement : Fonds Mondial de lutte contre le SIDA, le Paludisme et la Tuberculose
 

I.      Explication

Le VIH-SIDA est un problème de santé publique en République démocratique du Congo. Pour faire face à cette pandémie, la RDC a mobilisé les financements, entre autres celui du Fonds Mondial à travers les rounds 3, 7 et 8. Ces différentes subventions ont eu pour but de contribuer à la réduction de la morbi-mortalité et de l’impact négatif lié à l’infection VIH-SIDA.

Depuis le 1er juillet 2012, les projets R7 et R8 ont été consolidés en un grant unique dont SANRU est l’un des principaux récipiendaires retenus.

L’action de SANRU dans ce grant s’inscrit dans le cadre stratégique National (CSN) et englobe :

-       La prévention ;

-       La prise en charge ;

-       L’atténuation de l’impact ;

-       Le renforcement des capacités.

En ce qui concerne la prévention, SANRU organise entre autre les activités liées à la PTME et à la distribution et promotion des préservatifs aussi bien masculins que féminins.
Comme les données sur l’utilisation des préservatifs font défaut, SANRU n’a pas pu établir des bases de calcul pour l’approvisionnement des ZS quant à la proportion des préservatifs masculins et féminins à distribuer. Ainsi la distribution des préservatifs s’est jusqu’à ce jour faite sur des bases présomptives et financières. Ce qui explique les 6 064 240 préservatifs masculins et les 289 204 préservatifs féminins distribués en 2011 soit respectivement 95.4% et 4.6%.
Les différentes observations faites lors des missions de suivi des activités de lutte contre le VIH, notamment au Katanga, indiquent que la consommation des préservatifs féminins serait faible comparée à celle des préservatifs masculins.
L’examen attentif de la situation de l’utilisation du préservatif féminin dans les ZS appuyées par le Fonds Mondial aidera à adapter les interventions aux réalités du terrain et aussi à combler le vide sur ce domaine.

II.     Responsabilités
 

Le/la consultante aura comme tâche :

-       Identifier les leaders des groupes des PS ;

-       Sélectionner les enquêteurs locaux ;

-       Former les enquêteurs locaux ;

-       Déployer les enquêteurs locaux sur terrain ;

-       Superviser l’enquête ;

-       Procéder à la validation des données ;

-       Finaliser sur place dans la province la cartographie des professionnelles de sexe.

 

III.    Profil

Le consultant à retenir devra avoir :

-       Une licence en épidémiologie ou encore un diplôme équivalent ;

-       Une expérience dans les enquêtes similaires ;

-       Un esprit analytique avec capacité de saisir des situations complexes ;

-       Des capacités relationnelles exceptionnelles ;

-       La connaissance de l’outil informatique : World, Excel.

 

IV.   Durée du marché
 

La durée de la mission est de neuf (9) jours calendaires, y compris les jours de voyage. Les consultant(e)s bénéficieront d’une séance de remise à niveau avant l’enquête dans les installations de la Direction de SANRU asbl.

V.    Dépôt et Conditions de soumission
 

Outre un curriculum vitae détaillé mis à jour avec trois personnes de référence, les consultant(e)s intéressé(e)s sont invité(e)s à soumettre leur candidature comprenant une proposition technique donnant les grandes lignes méthodologiques.
Les dossiers, rédigés en langue française et reprenant la référence de l’avis, sont déposés à l’dresse :

SANRU asbl,

75 de l’avenue de la justice

Commune de la Gombe

E-mail ugpr@sanru.org

Kinshasa, République Démocratique du Congo
 

Les candidats intéressés peuvent avoir le complément éventuel d’information au siège de SANRU asbl à l’adresse sus mentionnée de 9h à 15h (heure locale de Kinshasa).

Dr NGOMA MIEZI KINTAUDI, MPH, Ph.D

Directeur Exécutif

 

Comments