Recrutement d’un Agro-forestier

Offre d'emploi

Recrutement d’un Agro-forestier

Lieu d’affectation : Boma

Date de clôture : 15 Juillet 2013

 

 

I.              Détails Poste

 

Agronome sensibilisé à la foresterie ou agro-forestier pour le bureau du Projet de développement agricole et forestier de Mayanda (DAFOMA), lié au Projet de développement des filières agricoles vivrières du Mayanda (DEFIV), Boma, Bas-Congo, RDC.

II.            Contexte

Le Gret a contracté en novembre 2010 avec l’Union Européenne la mise en œuvre d’un projet de développement des filières agricoles de Mayanda en RDC suite à l’appel à proposition lancée par la délégation de l’UE sur la ligne sécurité alimentaire.

Le projet DEFIV (Développement des Filières agricoles Vivrières de Mayanda) est situé dans l’ouest de la RDC, dans la province du Bas-Congo, et intervient dans la zone péri-urbaine de la ville de Boma. Le projet, mis en œuvre en collaboration avec Caritas Boma et des organisations paysannes, a démarré de façon effective en février 2011 et s’achèvera fin novembre 2014.

Afin de renforcer le projet DEFIV, le Projet DAFOMA a été initié en décembre 2012 pour consolider la vision agro-écologique et forestière du Projet DEFIV.


Groupe(s) cible(s) : Les familles paysannes et leurs  organisations professionnelles, les acteurs organisés des filières vivrières et forestières

Durée totale du projet : 2 ans (24 mois)

III.           Résumé du projet DAFOMA

 

1.    Objectifs globaux :

-       Contribuer à améliorer la sécurité alimentaire des populations urbaines et rurales du Bas-Congo ;

-       Contribuer à l’approvisionnement durable en bois de feu de la ville de Boma.

 

2.    Objectif spécifique :

-       Promouvoir des  pratiques agricoles et forestières respectueuses de l’environnement tout en appuyant la structuration paysanne par filières dans les zones de Mayanda en cours de désenclavement.

 

IV.          Résultats et activités prévus

 

1.    Résultat 1 : Les infrastructures (pistes, ponts, plateformes) sont réhabilitées et entretenues pour permettre l’évacuation durable des productions agricoles et forestières de la zone de Mayanda sur les marchés urbains de Boma par des opérateurs organisés.  

 

a.    Activité 1.1.  Construction de 7 dalots, construction de 50 mètres linéaires de digues et passerelles et aménagement de 5 km de chemins par des dispositifs d’intervention HIMO ;

b.    Activité 1.2.  Construction de 2 plateformes de transactions de produits agricoles et forestiers ;

c.    Activité 1.3. Mise en place de dispositifs de gestion et de maintenance durable de la route.

 

2.    Résultat 2 : Les systèmes de cultures et de productions animales de l’agriculture familiale, dans la zone agricole de Mayanda, sont intensifiés et valorisés selon des pratiques agroécologiques respectueuses de l’environnement.

 

a.    Activité 2.1.  Amélioration des systèmes de cultures vivriers (manioc, haricot, arachide, banane, légumes-feuilles et tomates) par des pratiques agro-écologiques adaptée ;

b.    Activité 2.2.  Aménagement de bassins versants pour lutter contre l’érosion et la dégradation des sols ;

c.    Activité 2.3.  Amélioration des systèmes d’élevage (porcin, caprin, ovin, avicole).

 

3.    Résultat 3 : La production de bois de feu à partir d’essences forestières à croissance rapide est encouragée pour approvisionner la ville de Boma et réduire la pression sur le couvert boisé existant.

 

a.    Activité 3.1. Diagnostic foncier avec les ayants droits ;

b.    Activité 3.2. Mise en place concertée de zones pilotes de protection des forêts secondaires et forêts ripisylves résiduelles ;

c.    Activité 3.3. Création de pépinières d’essences à croissances rapide et locales ;

d.    Activité 3.4. Plantation d’essences à croissance rapide (production de bois de chauffe) et d’essences locales et fruitières (reforestation et diversification).

 

4.    Résultat 4 : Les filières de commercialisation des produits agricoles et forestiers s’organisent pour une répartition équitable de la valeur ajoutée entre opérateurs et pour un meilleur approvisionnement de Boma.

 

a.    Activité 4.1.  Appui à la création d’une  Organisation Paysanne pour le développement des services à la production et à la protection environnementale ;

b.    Activité 4.2. Mise en réseau des acteurs locaux organisés pour créer des synergies d’actions et changer d’échelle ;

c.    Activité 4.3.  Renforcement des liens économiques avec les marchés urbains.

Le Gret a initié cette collaboration avec Caritas Boma et l’inspection d’Agriculture de Boma en octobre 2009. Les deux organisations, Gret et IAPE, ont signé une convention de collaboration qui chapeaute leur coopération. Dans le cadre de ce projet, le Gret bénéficie de la mise à disposition de personnel technique de l’inspection d’agriculture.

Au travers de ses 4 composantes, le projet combine la construction et la réhabilitation d’infrastructures (pistes, ponts, marchés), l’intensification des systèmes de production agricole selon une vision agro-écologique (productions vivrières végétales et animales), la production de feu de bois afin de lutter contre la déforestation, la structuration des filières de commercialisation des produits agricoles, d’élevage et de la forêt.  

Pour la bonne exécution de ce projet, le projet requiert les compétences d’un(e) agro-forestier pour assurer le poste de Coordinateur Adjoint de la composante 3 du Projet DAFOMA.

V.            Responsabilité

Ce (Cette) coordinateur (trice) adjoint (e) est placé(e) sous l’autorité du Chef de projet DEFIV et du coordinateur de la Composante 3, auquel il (elle) rend compte. Il (Elle) a la charge de l’appui à la coordination de la composante 3 (liée au résultat 3 du projet DAFOMA). Il (elle) a également des liens de travail quotidiens fonctionnels avec le reste de l’équipe.

VI.          Tâches

Le (La) coordinateur (trice) adjoint (e) de la composante 3 intègre une équipe d’une vingtaine de personnes au total, composée pour moitié d’agents de terrain mis à disposition par l’Inspection de l’Agriculture, Elevage et Pêche. Il (Elle) doit :

-       Seconder le Coordinateur de la composante 3 pour la mise en place de l’ensemble des activités de la Composante 3 du projet, liées à La production de bois de feu à partir d’essences forestières à croissance rapide, afin d’approvisionner la ville de Boma et réduire la pression sur le couvert boisé existant ;

-       Assurer la mise en œuvre des activités de la composante 3 sur le terrain, avec un suivi régulier et rapproché des bénéficiaires de la zone de Mayanda ;  

-       S’assurer de la durabilité des interventions de la composante 3 et mettre en œuvre toute action visant à renforcer dans le temps la durabilité des aménagements et investissements ;

-       Appui la coordination de la composante 3 dans la rédaction de rapports mensuels, de préparation budgétaire et de conception stratégique pour la mise en place des activités.

-       Participer à la mise en place du dispositif de suivi-évaluation des activités de la composante 3 définies dans le projet DEFIV ;

-       Accomplir toutes autres tâches connexes déléguées par le chef de Projet ou le coordinateur de la composante 3.

VII.         Profil recherché

-       Formation : diplôme universitaire, formation en agriculture / agronomie / foresterie ;

-       Expérience : expérience dans les domaines du conseil aux producteurs, de l’appui à l’exploitation familiale, de la mise en place de pépinière, de la mise en place de zone de protection des forêts. Une expérience professionnelle d’au moins deux ans dans les domaines est souhaitable, de préférence dans les ONG internationales ; Expérience d’encadrement et de gestion d’équipe, ainsi que dans la formation et animation ;

-       Compétences :

·       Avoir une parfaite maitrise de l’outil informatique (Word, Excel, Power Point, internet…) ;

·       Etre capable de rendre compte de façon objective des activités menées et ce de façon régulière dans les délais prescrits.

-       Langues : Parler et écrire parfaitement le Français, le Kikongo est fortement recommandé ;

-       Qualités :

·       Très bonne capacités rédactionnelles, de communication et de synthèse ;

·       Sens de l’organisation, grande rigueur dans le suivi des activités, intégrité et sens de responsabilité ;

·       Calme, diplomatie, maitrise de sens et patience ;

·       Autonomie et ténacité ;

·       Dynamisme et honnêteté.

-       Maitrise de la conduite moto.

VIII.        Conditions d’exercice

Poste à plein temps basé à Boma (Bas-Congo, RDC), contrat à durée déterminée de 16 mois, avec une prise de poste souhaité le lundi 29 Juillet 2013.

IX.          Composition et dépôt des dossiers

Le dossier de candidature doit comporter une lettre de motivation, un CV à jour avec les coordonnées de 3 personnes de référence, des copies des diplômes et attestations des services rendus à déposer à l’adresse ci-après :

GRET

Avenue Kasa Vubu N° 195

Secteur de Boma Bungu, Km 8

Réf. : Entrée Phambu Mayanda

E-mail : urani@gret.org

 

Comments