Consultant national pour la formulation d'un plan d’action minimum

Avis d’offre d’emploi

Consultant national pour la formulation d'un plan d’action minimum

Location : Lubumbashi

Additional Category : Poverty Reduction

Type of Contract : Individual Contract

Post Level : National Consultant

Languages Required : Anglais et Français

Starting Date : 17 Décembre 2012

Duration of Initial Contract : 2 months

Application Deadline : 12 Décembre 2012

 
 

I.              Background

Pour le développement de son cycle programmatique 2008 – 2012, le PNUD avait mis en place des Bureaux de Terrain, dont celui de Lubumbashi qui a servi de cadre de cadre d’appui aux populations de la province et à travers un certain nombre d’interventions dont les principales sont résumées ci-dessous.

II.             Objectifs

Le Projet de Relèvement Communautaire, mis en œuvre de 2009 à juin 2011 par la FAO à Kasumbalesa, Lubumbashi, Likasi et Kolwezi avec comme objectifs :

-       Relancer et diversifier les économies locales ;

-       Renforcer la cohésion sociale intracommunautaire ;

-       Améliorer l’accès des populations aux services sociaux de base et

-       Augmenter les capacités organisationnelles des autorités et de la société civile en matière de gestion, planification et communication. Le projet a été clôturé en juin 2011.

Le Projet d’Appui au Renforcement des Capacités de l’Administration Foncière de la Province du Katanga (PARCAF) ayant pour objectif la mise en place, au sein du Ministère Provincial des Affaires Foncières, d’une base des données cadastrales et immobilières devant concourir à l’amélioration de l’accès à la terre pour tous, la sécurisation des titres, et la maîtrise de la valeur du patrimoine immobilier à Lubumbashi et dans d’autres entités urbaines de la province. Avec ONUHABITAT, le maître d’œuvre, le PNUD essaye de clôturer, d’ici décembre 2012, dans les meilleures conditions possibles.

Un appui technique en termes d’expertise d’un économiste à temps plein au niveau du bureau du PNUD Lubumbashi, avec pour mandant le développement du dialogue de politique et stratégie de développement de la province à travers la mise en place d’un dispositif et de mécanismes de coordination dans le cadre du DSCRP/PAP provincial.

Malgré la volonté politique et l’engagement du gouvernement provincial, qui ont été démontrés à travers des contributions financières comme contrepartie nationale dans la réalisation les projets précités, mais suite à des restrictions des ressources financières qui ont affecté l’ensemble du Bureau du PNUD en RDC, le Programme Pauvreté a dû prendre l’option d’arrêter la plupart des interventions dans la province.

Cependant, de nouveaux éléments du contexte sont à prendre en compte, étant donné que le Bureau du PNUD en RDC a, depuis septembre 2012, lancé un processus de construction de partenariat avec le secteur privé, à travers l’approche Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE). Dans ce domaine, le Katanga présente des avantages comparatifs par rapport aux autres entités de la RDC et se positionne comme champ d’application par excellence de la RSE principalement en raison de la densité des entreprises dans la province du Katanga, en particulier celles du secteur minier dont certains ont déjà des programmes sociaux assez élaborés, lui confèrent un potentiel très élevé pour le développement du partenariat entre le PNUD et les entreprises en vertu des orientations du prochain CPAP en ce qui concerne la croissance créatrice d’emploi.

En vue de valoriser de manière optimale tous ces atouts et de matérialiser les conclusions des échanges préliminaires qui ont déjà eu lieu avec certaines entreprises, il est envisagé le recrutement d’un consultant national qui sera chargé d’explorer les nouveaux domaines d’intervention dans la province et, par la suite, formuler le contenu d’un plan d’actions du PNUD au Katanga et de proposer une approche opérationnelle et une évaluation réaliste des ressources à mobiliser pour atteindre les résultats.

III.            Responsabilités

Sous la responsabilité du Team Leader de l’Unité Lutte contre la Pauvreté et la supervision directe du Conseiller en Relèvement communautaire, et en collaboration avec l’Expert national en Relèvement communautaire et le Chargé de programme micro finance, emploi et secteur privé, le consultant aura les tâches et responsabilités suivantes :

1.     Analyse du problème

Procéder à un examen approfondi des actions socioéconomiques développées par les entreprises identifiées dans leur zone d’exploitation en matière de RSE, en étudier le mode opératoire pour déterminer le degré de participation et d’appréciation des populations de la zone;
Faire une analyse de la nature et l’ampleur de probables frustrations, tensions ou conflits latents ou réels entre, d’une les entreprises minières ciblées et, d’autre part les populations avoisinantes;
Comprendre et documenter les motivations des communautés à vouloir absolument s’installer dans les sites d’exploitations minières industrielles qui sont normalement cadastrés, délimités et protégés par les gardes des entreprises exploitantes;
Faire une analyse des réflexions, préoccupations et positions d’autres parties prenantes (gouvernement provincial, services étatiques, société civile, autorités coutumières) par rapport à l’industrie minière en général et celle des entreprises ciblées en particulier;
Examiner et documenter les perspectives économiques qui peuvent être explorées de manière plus approfondie et proposées aux communautés avoisinantes des sites d’exploitation minière industrielle.

2.     Proposition d’actions

Etudier le type de partenariats qui peuvent être développés entre le PNUD et les entreprises minières du Katanga, ainsi qu’une matrice de négociation pouvant guider les échanges avec les entreprises ciblées ;
Définir les apports qui peuvent être attendus de la part de l’entreprise, du PNUD, leur valeur ajoutée et le rôle que le PNUD pourrait jouer dans ce partenariat.

3.     Livrables et produits

Le consultant fournira les produits suivants:

-       Une proposition méthodologique assortie d’un plan d’actions du PNUD pour le Katanga pour la période 2013-2014 ;

-       Des fiches d’information et d’analyse sur les entreprises étudiées, ainsi que les matrices de négociations ;

-       Une grille d’entretien avec les populations locales, les entreprises concernées et les autorités
Un rapport final en français.

 

4.     Conditions de Paiements

Le paiement se fera en trois tranches et de la façon ci-dessous :

a.     1ère Tranche: 40%

Soumission du rapport final de méthodologie et du programme de travail au début de la mission
Soumission du 1er draft du rapport de mission

b.    2ème tranche: 30%

Soumission du second draft du rapport ayant incorporé les commentaires et suggestions faits au 1er draft
Présentation des principales conclusions et recommandations d’une réunion à l’ULCP à Kinshasa

c.     3ème tranche: 30%

Soumission du rapport final

IV.           Compétences

 

a.     Aptitude interactives:

-       Etablit des normes et objectifs de performance et assume les responsabilités y afférentes;

-       Apte à travailler sous pression et en équipe dans un environnement multiculturel;

-       Capable de respecter les délais.

b.    Orientation sur les Résultats:

-       Planifie et produit des résultats de qualité pour atteindre les objectifs visés;

-       Exécute les tâches quotidiennes de façon efficace, systématique et fiable.

c.     Communication:

-       Démontre de bonnes aptitudes de communication écrite et orale.

V.            Required Skills and Experience

 

1.     Education

-       Diplôme universitaire de niveau Master en sociologie du développement, économie ou toute autre discipline similaire.

2.     Expérience

-       Expérience d’au moins 10 ans dans la formulation et la mise en œuvre des programmes/projets de développement ;

-       Expérience avérée dans l’analyse économique des secteurs de développement en RDC ;

-       Connaissances pertinentes dans le traitement des questions relatives au secteur privé et dans les négociations avec les entreprises ;

-       Excellente connaissance du contexte économique, social et politique de la RDC ;

-       Bonnes capacités rédactionnelles ;

-       Bonne capacité de synthèse ;

-       Usage aisé de l’outil informatique ;

-       Une bonne connaissance du SNU et de sa politique en matière de partenariat avec le secteur privé serait un atout.

3.     Langues requises

Une excellente maîtrise de la langue française, une bonne connaissance de l’anglais et la maîtrise d’au moins deux langues nationales sont exigées.

Les documents à fournir lors du dépôt de votre dossier candidature.

Les prestataires intéressés doivent soumettre les documents/informations suivantes pour démonter leurs qualifications:

-       Lettre de motivation expliquant pourquoi ils pensent être les plus qualifiés pour la mission ;

-       La méthodologie sur la manière dont ils aborderont le travail et conduiront la mission ;

-       Curriculum vitae détaillé indiquant l’expérience antérieure dans les domaines similaires.

La proposition financière : Les candidats sont invités à transmettre une proposition financière sous forme d’une somme forfaitaire comprenant le coût des honoraires et toutes autres dépenses pertinentes.

Le paiement des honoraires sera effectué en fonction des résultats attendus .

VI.           Méthode d'évaluation : Analyse cumulative

En utilisant cette méthodologie, l’attribution d’un contrat doit se faire au consultant individuel dont l’offre a été évaluée et jugée comme:

-       Recevable, conforme et;

-       Ayant obtenu la note la plus élevée par rapport à un ensemble de critères pondérés, prédéterminés et spécifiques à la notice de sélection.

-       Pondération des critères techniques (70%)

-       Pondération des critères financiers (30%)

Seuls les candidat(e)s qui auraient obtenu un minimum de 70 points seront considéré(e)s pour l’évaluation financière.

VII.          Critères techniques Maximum Points Person A Person B Person C

 

-       Education                                : 150 ;

-       Expérience                              : 400 ;

-       Méthodologie proposée           : 350 ;

-       Capacité linguistique                : 100
Total                                       :1000

 

UNDP is committed to achieving workforce diversity in terms of gender, nationality and culture. Individuals from minority groups, indigenous groups and persons with disabilities are equally encouraged to apply. All applications will be treated with the strictest confidence

Comments