Award and Compliance Manager

Offre d'emploi

Award and Compliance Manager

Nombre : 2

Lieux d'affectation : Goma et Kinshasa

Date de clôture : 02 Février 2014 à  16h00’

Nous sommes Save the Children. Nous travaillons dans plus de 120 pays. Nous sauvons la vie des enfants. Nous luttons pour leurs droits. Nous leurs aidons à atteindre leurs maximum

A propos de Save the Children

Save the Children International est une Organisation Non-Gouvernementale (ONG) Leader dans le domaine de la protection et défense des droits de l’enfant. Nous travaillons avec nos partenaires, pour insuffler des avancées dans la façon dont le monde traite les enfants et parvenir à un changement immédiat et durable dans leur vie. Nos Valeurs sont : REDEVABILITE – AMBITION – COLLABORATION – CREATIVITE – INTEGRITE.

En 2012, nous avons eu plus de deux millions de sympathisants dans le monde entier et avons réussi à collecter 1,6 milliards de dollars pour atteindre plus d'enfants qu’auparavant. Et grâce à nos programmes de santé, nutrition, éducation, protection des droits des enfants, mais également nos actions dans les contextes de crises humanitaires, nous avons atteint directement  45.6 millions d’enfants (51% de filles, 49% de garçons) dans le monde, et plus particulièrement 5 millions dans la région ouest-africaine et centrale. Save the Children est présent  dans 10 pays au sein de l'Afrique de l’Ouest et du Centre avec un effectif actuel d'environ 1400 employés et un budget actuel de 75 millions de dollars chaque année.

Save the Children en RDC

Save the Children a commencé à travailler dans la République démocratique du Congo en 1994, lorsque le conflit a commencé dans l'est du pays. La République démocratique du Congo est reconnue pour être l'un des pays dans lesquels les enfants sont soumis à de plus grande atrocités. L’accès aux services essentiels est très limité et les enfants sont soumis à l'exploitation généralisée et d'abus, y compris le recrutement dans des groupes armés, le travail forcé, les abus sexuels et l'abandon.

Le poste

Basé(e) à Goma et Kinshasa, sous la supervision directe du Director of Award and Compliance, et en étroite collaboration avec les Programmes et les opérations le (la) titulaire du poste aura pour responsabilités principale de s’assurer que les listes de contrôle de donateurs existent ainsi que l’orientation est faite aux budgets holders ; Il (elle) est responsable du renforcement des capacités des staffs sur les procédures des bailleurs des fonds tout en étant l’interface  pour les audits externes ; Il (elle) travaillera en étroite collaboration avec les responsables des budgets et le département des Finances pour le monitoring de tous les budgets et dépenses suivant les exigences des bailleurs. Il (elle) veillera sur le monitoring des Time-sheets ainsi que la gestion de performances des partenaires locaux. Il (elle) travaillera en étroite collaboration avec le département de la logistique pour s’assurer que les rapports des « assets » et la liste d'inventaire et des approvisionnements respectent la conformité des bailleurs de fonds et de Save the children International.

Qualifications and expérience

-         Diplôme universitaire en Finance, Economie, Comptabilité

-         Expérience professionnelle de 5 ans dans une organisation internationale et de préférence dans un poste similaire ;

-         Connaissance de procédures et exigences de principaux bailleurs de fonds (USAID, OFDA, ECHO, SIDA, UN

-         Solide expérience  dans la gestion budgétaire ainsi que les audits interne et externes ;

-         Excellente maîtrise du français. Une bonne connaissance de l’anglais parlé et écrit est un atout considérable.

Comment postuler ?

Envoyer votre dossier de candidature (Lettre de motivation, CV avec 3 personnes de référence et une attestation de résidence) adressé au Directeur des Ressources Humaines et Services de Support avec en objet la mention « Award and Compliance Manager » à l’adresse électronique  Drc.Recruitment@savethechildren.org  

SAVE THE CHILDREN ENCOURAGE FORTEMENT LES CANDIDATURES FEMININES.

 

Comments