Appels d'offre‎ > ‎

Recrutement d’un bureau international d’ingénierie contrôle dans le cadre du projet d’Appui a l’Enseignement Primaire – Phase 2 (APEP 2)

Appel a manifestations d’intérêt

Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel de la République Démocratique du Congo

Recrutement d’un bureau international d’ingénierie contrôle dans le cadre du projet d’Appui a l’Enseignement Primaire – Phase 2 (APEP 2)

FINANCEMENT DE L’AGENCE FRANCAISE DE DEVELOPPEMENT DANS LE CADRE DU CONTRAT DE DESENDETTEMENT ET DE DEVELOPPEMENT (CONCOURS CCD1061)

N° MINEPSP/SG/80/AFD/CCD1061/01/14

Date de clôture : 25 Août 2014

 

      I.        Contexte

Cet avis constitue une relance de l’AMI N° AFD/MEPSP/CCD1061/02/13 du 12 Décembre 2013 dont le processus d’évaluation des Manifestations d’Intérêt a été jugé infructueux par le Client.

La République Démocratique du Congo (RDC) a obtenu un financement de 40 millions d’Euros de l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D) pour la mise en œuvre du Projet d’appui à l’éducation de base – phase 2 – (APEP 2). Ce projet d’une durée de 3 ans et dont la convention de financement a été signée en mars 2014 s’inscrit dans le cadre du Programme intérimaire de l’éducation (PIE) de la RDC et vise les objectifs suivants :

-        Renforcer l’offre de scolarisation en réhabilitant et complétant les infrastructures et l’équipement d’écoles primaires existantes, notamment par une méthode de construction en matériaux locaux avec l’appui des communautés ;

-        Améliorer la qualité des prestations des écoles par la formation des instituteurs en déployant un dispositif de formation à distance qui touchera 10 à 15 000 enseignants ;

-        Accompagner la budgétisation de postes d’enseignants (« mécanisation ») ;

-        Appuyer le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel (MEPSP) dans la mise en œuvre du projet, le suivi du PIE et la préparation d’une stratégie sectorielle avec la mise en place d’un dispositif d’appui technique et institutionnel.

 

La composante « constructions scolaires » prévoit la construction de 1 000 salles de classe (sdc) soit 152 écoles bénéficiaires dans 3 provinces : Bas- Congo, Kinshasa et Bandundu. Le projet consistera à construire de nouveaux bâtiments dans des écoles existantes (en complément ou en remplacement de bâtiments existants) afin d’améliorer les conditions et la capacité d’accueil.

Les interventions incluront la construction de latrines, d’un bureau du directeur lorsqu’il n’existe pas, l’aménagement de la cour et un point d’eau.

L’approche communautaire avec utilisation des matériaux locaux expérimentée dans le cadre d’un précédent projet (briques de terre compressées stabilisées – BTCS) sera privilégiée dans le Bandundu et dans le Bas-Congo. En revanche à Kinshasa, une approche classique est plus adaptée sauf éventuellement dans les zones périphériques.

Le pilotage et la supervision du projet reviendront au Maître d’ouvrage (le Ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnelle – MEPSP) à travers son service central (Direction des infrastructures et équipements scolaires – DIS) et ses services déconcentrés (dans les PROVED et sous-PROVED). Des agences locales d’exécution (ALE) seront recrutées sur appel d’offre et seront chargées de (i) former les communautés, ouvriers et entreprises locales à la méthode de construction (organisation pour certaines d’entre elles d’un chantier école), (ii) mobiliser les communautés en amont et pendant l’exécution des travaux, (iii) mettre en œuvre les travaux soit directement lorsqu’elles en ont les moyens et les compétences, soit en sous-traitant à des entreprises locales dont elles assureront le suivi. Les communautés formées et mobilisées par les ALE, assurent le suivi du chantier et participent à sa réalisation à travers la fourniture de matériaux (sable) ou la préparation des briques.

A Kinshasa, le mode opératoire sera différent. Les constructions seront réalisées par des entreprises, suivies par des bureaux d’études, et supervisées par le MEPSP.

Le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel se propose d’utiliser une partie des fonds du projet pour effectuer des paiements au titre du contrat d’appui à maitrise d’ouvrage « constructions » qui sera signé avec un bureau international d’ingénierie et de contrôle (BIIC).

Ce bureau international d’ingénierie et de contrôle aura comme objectif d’appuyer le MEPSP et l’ensemble des acteurs concernés dans le pilotage et la mise en œuvre de la composante « constructions scolaires ». Les principales missions du BIIC sont les suivantes :

-        Appui technique au maître d’ouvrage (MEPSP) dans le pilotage et la supervision du programme de construction au niveau central et dans les provinces ;

-        Appui pour la Gestion administrative, financière et technique du projet ;

-        Faciliter la coordination entre les divers partenaires et intervenants ;

-        Renforcement des capacités de l’ensemble des acteurs concernés.

Pour cela, le BIIC mettra en place une équipe permanente opérationnelle dont le dimensionnement indicatif pourrait être le suivant : 1 expert international et 1 expert national permanent basé au niveau central et 4 experts nationaux permanents basés dans les provinces. Ces experts seront appuyés par un dispositif de back-stopping et le cabinet recruté pourra être amené à mobiliser de l’expertise ponctuelle en fonction des besoins du projet.

Il est recherché un BIIC ayant déjà eu à appuyer ce type de programme de construction en Afrique bénéficiant d’une connaissance préalable des constructions en matériaux locaux avec participation communautaire et qui n’exécute pas actuellement des missions d’Agence Locale d’Exécution, de Maitrise d’œuvre ou de Maitrise d’Ouvrage Délégué ou similaire pour le compte du Ministère de l’EPSP afin de garantir tout risque de conflit d’intérêt. Les candidats devront également montrer une capacité technique et financière pour exécuter ce marché ainsi que des compétences avérées en matière d’accompagnement du changement afin de permettre une autonomisation progressive des équipes du MEPSP dans la mise en œuvre des différentes activités appuyées

Les cabinets seront sélectionnés en accord avec les procédures définies dans les Directives pour la passation de marchés financés par l’AFD dans les Etats étrangers (consultables sur le site www.afd.fr). Le Ministère de l’EPSP invite ainsi les cabinets admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les candidats intéressés doivent fournir les informations justifiant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les services (brochures, références concernant l’exécution de contrats analogues, expérience dans des conditions semblables, disponibilité des connaissances nécessaires parmi le personnel, etc.). Les candidats peuvent s’associer pour renforcer leurs compétences respectives. Le Ministère de l’EPSP dressera une liste restreinte de six candidats maximum, présélectionnés sur la base des candidatures reçues, auxquels il adressera la Demande des Propositions pour la réalisation des services requis.

Les manifestations d’intérêt, rédigées en langue française, doivent parvenir par courrier ou par courriel à l’adresse ci-dessous et porter clairement la mention « AMI N° MINEPSP/SG/80/AFD/CCD1061/01/14– Recrutement de l’Appui à maîtrise d’ouvrage « construction » d’APEP 2 ».

Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires sur les Termes de Référence de la mission du lundi au vendredi à l’adresse mentionnée ci-dessous :

À l’attention de Monsieur LUFUNISABO BUNDOKI

Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (MINEPSP)

 

Avenue Virunga

Commune de la Gombe

 (A côté du Ministère des Affaires Etrangères)

Téléphone : (243) 810919965; (243)991407271

Adresse électronique : sgepsp@yahoo.fr, celluleepsp@yahoo.fr

Kinshasa, République Démocratique du Congo

 

 

LUFUNISABO BUNDOKI

Secrétaire Général du MINEPSP

Comments