Appels d'offre‎ > ‎

Projet sur la Promotion de modalités Innovantes pour l’Accès à l’Eau Potable, à l’Assainissement et à l’Hygiène


Appel d'offres


Projet sur la Promotion de modalités Innovantes pour l’Accès à l’Eau Potable, à l’Assainissement et à l’Hygiène (PILAEP 2)

Lieu bénéficiaire : Kinshasa

Date de clôture : 14 Septembre 2015 à 15h00'

 

1.    Contexte

Dans le cadre du Contrat Désendettement Développement (C2D) signé entre la France et la République Démocratique du Congo (RDC), l’AFD a octroyé en mai 2014 une subvention d’un montant de 18 M € pour le financement du projet de Promotion de modalités Innovantes pour L’Accès à l’Eau Potable, à l’assainissement et à l’hygiène dans certains quartiers périphériques de Kinshasa Est et Sud (PILAEP 2).


Le présent projet est envisagé comme une seconde phase au projet PILAEP 1, d’un montant de 8 M €, qui a permis de réaliser des systèmes d’alimentation en eau potable dans 11 quartiers périphériques de Kinshasa et 3 agglomérations de la province du Bas Congo. Il a ainsi contribué à améliorer les conditions sanitaires et de vie d’environ 250 000 personnes. Le projet PILAEP 2 vise à poursuivre le programme ASUREP (Associations des Usagers de Réseaux d’Eau Potable) mené à Kinshasa entre 2006 et 2014.


Le projet PILAEP 2 comportera 2 volets :

-        Un volet  » Eau, Assainissement et Hygiène (EAH)  » dans 26 quartiers (± 400 000 bénéficiaires), couvrira les travaux d’infrastructures alimentation en eau potable et d’assainissement dans 26 nouveaux quartiers avec un accompagnement pour la professionnalisation des associations créées ainsi que des activités de sensibilisation à l’hygiène et de promotion de l’assainissement ;

-        Un volet  » Consolidation et régulation du modèle  » pour pérenniser le modèle des jeunes associations d’usagers (ASUREP) en mettant en place un dispositif de
régulation et en renforçant les capacités des ASUREP et de leur fédération (FEDASU).

Pour le projet PILAEP 2 la Maîtrise d’Ouvrage sera assurée par l’État congolais qui désigne le Ministère des Finances pour le représenter.
D’un point de vue opérationnel le projet sera mis sous la responsabilité organisationnelle d’un Maître d’Ouvrage Délégué (MOD) et d’un Maître d’œuvre (MOE).

 

2.    Profil du Consultant

Le Consultant doit avoir une expérience avérée d’au moins 6 ans dans la maîtrise d’ouvrage délégué ou la gestion des projets. Il devra faire la preuve d’activités récentes pour des montants similaires à celui du PILAEP 2 soit la gestion de montants de l’ordre de 5 millions d’Euros par an. La bonne gestion de la société et sa stabilité financière devront être prouvées par la production des bilans certifiés des trois dernières années comptables et d’un certificat ISO 9000. En outre il fournira une attestation de non faillite et la preuve qu’il n’est pas en procédure de liquidation judiciaire. Le candidat devra fournir des références détaillées de son expérience récente (dans les dix dernières années) dans la gestion de projet ou la Maîtrise d’Ouvrage Déléguée en mentionnant pour chacune les noms du projet, du Maître d’Ouvrage, du bailleur de fonds et les profils du personnel impliqué et des consultants externes. Il mentionnera également le montant total du projet et de son contrat et donnera pour les 5 dernières années un nom et une adresse électronique d’une personne de référence auprès de laquelle le CTR pourra se renseigner. Les références exposées devront montrer des compétences dans les domaines suivants :

-        Ingénierie contractuelle pour tout type d’entreprise, depuis les petites entreprises locales ou entreprises internationales (gestion de retards, de réclamations, de résiliations…) ;

-        Suivi-contrôle de travaux d’eau potable et d’assainissement dans des zones périurbaines ou des petites villes ;

-        Dispositif de suivi-évaluation de projet renforcé pour gérer les risques avec réactivité ;

-        Dispositifs de recherche-action sur des aspects institutionnels du secteur de l’eau et capitalisation ;

-        Régulation de services d’eau (des expériences de type suivi appui conseil par un tiers tels qu’expérimenté à ce jour dans une dizaine de pays africains seraient un plus) ;

-        Connaissance des coopératives et fédérations dans le domaine de l’eau ;

-        Pilotage d’études d’impact scientifiques rigoureuses dans le domaine du développement socio-économique local, de la gouvernance et si possible de l’eau, l’assainissement et l’hygiène ;

-        Connaissance en promotion de l’assainissement et sensibilisation à l’hygiène. Le candidat devra fournir une liste de son personnel administratif et technique
permanent susceptible d’intervenir dans la Maîtrise d’Ouvrage Déléguée du PILAEP 2 soit en qualité d’expert de terrain soit en qualité d’agent de suivi et du contrôle qualité à partir du siège de la société. Toutes les expériences récentes (moins de 5 ans) mentionnées tant pour le bureau que pour les experts devront indiquer un nom et une adresse électronique d’une personne tierce susceptible de confirmer ces données. Le personnel clé de la mission devra comporter au moins :

o   Un expert technique ingénieur international résident ;

o   Une expertise internationale court terme en administration et finances, hydrologie, électromécanique, assainissement et hygiène, analyse d’eau et traitement, juriste ;

o   Un expert local responsable administratif et financier ;

o   Un ingénieur local senior assistant chef du projet ;

o   Un expert local en passation de marchés.

 

3.    Méthode de sélection

Le CTR invite les firmes candidates à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Plusieurs candidats peuvent s’associer pour manifester leur intérêt sous forme d’engagement solidaire (copie à fournir). En cas de sélection ils resteront associés. Le CTR dressera une liste restreinte d’environ six candidats, présélectionnés sur la base des candidatures reçues, auxquels il adressera le Dossier d’Appel d’Offres pour la réalisation des services requis. Le Consultant sera recruté par la méthode de sélection fondée sur la qualité et le coût, avec notation pondérée entre offre technique et offre financière telle que décrite dans les Directives pour la passation des marchés financés par l’AFD dans les Etats étrangers d’avril 2014 (accessible sur internet).

 

4.    Informations et réponses à l’AMI


Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires au sujet des documents de référence en consultant le CTR à l’adresse mail : ctr_rdcongo@yahoo.fr ; copie : fmulenda2000@yahoo.fr ; lemenagerm@afd.fr ou à l’adresse ci-dessous de 9 h00 à 15h00, heures locales (TU+1) du lundi au vendredi. Les manifestations d’intérêt, rédigées en langue française, doivent être adressées au Coordonnateur a.i. de la CTR, sous enveloppe fermée ou par voie électronique en mentionnant le nom du projet, le service de consultant requis, et le numéro du présent avis, à l’adresse ci-dessous :.

 

Adresses Comité Technique de Suivi et évaluation des Réformes

À l’attention de Monsieur Félicien MULENDA, directeur

Avenue Ituri, 11

Commune de Gombe

Téléphone : +243 00243/999987640 & 00243/815040607

E-mail : fmulenda2000@yahoo.fr et ctr_rdcongo@yahoo.fr

Kinshasa - République Démocratique du Congo

 

Une copie doit être adressée à :

Agence Française de Développement

Avenue du comité Urbain, 17

Commune de Gombe

Kinshasa - République Démocratique du Congo

Tél. : +243 99 86 82 598

E-mail : bepoixm@afd.fr ; lemenagerm@afd.fr

 

 

Félicien MULENDA KAHENGA

Coordonnateur, Comité Technique de suivi des Réformes (CTR) Ministère des Finances /RD Congo 1

 

http://www.afd.fr/home/AFD/repondre_a_appel_d_offres/marches-sur-projetsafd/
Principes-generaux-passation-de-marchest
2 En cas d’envoi par courrier électronique les originaux des documents (bilan, non faillite, etc.) devront être produits avec le dossier d’offre si le candidat est sélectionnée pour le DAO.

 

Comments