Appels d'offre‎ > ‎

Appel à projet pour la JMS 2012 en RDC

Avis d’appel d’offre

Appel à projet pour la Journée mondiale du SIDA 2012 en RDC
Numéro de l’opportunité de financement : AFCOD-12-GR-003-AF-081512
Numéro CFDA : 19.040 – Programmes de diplomatie publique
Date de clôture : 27 septembre 2012

      I.        Description de l’opportunité de financement

Dans le cadre du plan d’urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le Sida (U.S. President's Emergency Plan for AIDS Relief ou PEPFAR), le service des Affaires publiques de l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa (PAS) a le plaisir d’annoncer la disponibilité de financements au bénéfice d’organisations souhaitant programmer et mettre en œuvre des événements à l’occasion de la Journée mondiale du Sida 2012 Tous les événements seront organisés en collaboration avec le service des Affaires publiques de l’Ambassade des États-Unis de Kinshasa. Ceux-ci doivent se dérouler le 1er décembre 2012 ou aux alentours de cette date. L’Ambassade des États-Unis de Kinshasa lance un appel à propositions décrivant un plan d’initiatives de publicité et d’organisation d’événements à haute visibilité, de préférence faisant intervenir des célébrités, des personnages publics importants et des partenaires multinationaux. Veuillez suivre attentivement toutes les instructions ci-dessous.

1.     Objet de la subvention :

Le financement est à la disposition d’organisations pour faciliter la planification et la mise en œuvre d’événements par le service PAS de Kinshasa sur le thème de la Journée mondiale du SIDA 2012. Ces événements doivent viser à favoriser une prise de conscience de la menace du VIH/Sida, des moyens de mettre fin à la propagation de la maladie et de l’assistance médicale disponible en RDC. Les candidatures doivent démontrer les capacités de gestion et de suivi des fonds de l’Ambassade des États-Unis par l’organisation ainsi que ses capacités de programmation et de réalisation d’événements de grande envergure faisant intervenir des participants et des invités de haut niveau ainsi qu’une présence médiatique importante.

Les thèmes et messages recommandés pour ces événements sont les suivants :

-       La Prévention de la transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant ;

-       Une Génération sans SIDA

2.     Informations contextuelles :

Journée mondiale du SIDA : La Journée mondiale du SIDA a lieu le 1er décembre de chaque année et elle est pour les peuples du monde entier une occasion de s’unir dans la lutte contre le VIH, d’exprimer leur soutien pour les personnes qui vivent avec le VIH et de rendre hommage à celles qui sont décédées de cette maladie. La Journée mondiale du Sida fut la première journée mondiale de la santé jamais organisée et elle est célébrée depuis 1988.

PEPFAR : Le fonds d’urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le SIDA (PEPFAR) est l’initiative du Gouvernement américain visant à sauver la vie des personnes vivant avec le VIH/Sida dans le monde entier. Cet engagement historique est le plus important pris par une nation en faveur de la lutte contre une seule maladie au niveau international et les interventions réalisées dans le cadre du PEPFAR contribuent également à la lutte contre d’autres défis dans le domaine de la santé mondiale. L’initiative PEPFAR est motivée par une responsabilité commune des donneurs et des nations partenaires et d’autres nations en matière de réalisation d’investissements intelligents pour sauver des vies. PEPFAR est la pierre angulaire et le composant le plus important de l’initiative pour la santé mondiale du Président des États-Unis. L’initiative pour la santé mondiale s’intéresse particulièrement à l’amélioration de la santé des femmes, des nouveau-nés et des enfants et son but est de sauver le plus grand nombre de vies possible en s’appuyant sur ce qui fonctionne et tout en épaulant les pays dans leurs efforts au service de la santé de leurs propres peuples.

L’objectif de PEPFAR en RDC est de faciliter les efforts du gouvernement en faveur de l’offre de services complets de lutte contre le VIH / SIDA dans l’espoir d’améliorer la situation sanitaire de la population congolaise. Les objectifs stratégiques de PEPFAR sont les suivants :

-       Limiter les nouvelles infections de VIH en RDC ;

-       Elargir l’accès aux soins et traitements de qualité pour les personnes vivant avec le VIH ;

-       Améliorer la condition des orphelins et des enfants vulnérables ; et

-       Renforcer le système de santé.

Pour en savoir plus sur le service des Affaires publiques et son programme de financement, veuillez consulter : http://kinshasa.usembassy.gov/public-affairs.html

     II.        Informations relatives à l’octroi

Type d’instrument de financement : Subvention

Montant minimal / maximal des subventions individuelles : Les subventions seront allouées aux programmes dont l’impact est le plus important par dollar investi. Les candidats doivent savoir qu’il est moins probable que des projets dont les budgets sont importants reçoivent des financements.

Le service des Affaires publiques de l’Ambassade de Kinshasa se réserve le droit d’accorder des sommes inférieures ou supérieures aux fonds décrits en l’absence de candidatures valables ou dans d’autres circonstances s’il l’estime dans l’intérêt du gouvernement américain.

Durée du projet et du budget : Les projets de subventions doivent généralement être achevés, et les rapports présentés, dans un délai de trois mois à compter de la Journée mondiale du SIDA 2012 (1er décembre 2012). Le service des Affaires publiques traite des demandes de prolongation des financements accordés dans le cadre de ce programme au-delà de la période budgétaire initiale, sous réserve de la disponibilité des fonds, des progrès satisfaisants du programme, et d’une détermination selon laquelle la poursuite du financement servirait les intérêts du Département d’Etat Américain.

    III.        Informations relatives à l’admissibilité des demandes :

Le service des Affaires publiques de l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa encourage les demandes de la part des organisations américaines et congolaises suivantes :

-       Groupes de réflexion à but non lucratif inscrits et organisations de la société civile / non gouvernementales avec au moins trois ans (3) d’expérience des programmes ;

-       Institutions d’enseignement.

Le service des Affaires publiques de l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa encourage les candidats à prévoir un partage des coûts avec d’autres sources dans le cadre de ce projet. Le service des Affaires publiques encourage également les projets qui font appel à des bénévoles fortement qualifiés dans le cadre du partage des coûts. Le dossier de demande doit expliciter clairement les autres sources de financement et les modalités d’utilisation des bénévoles. Ces aspects de partage des coûts seront pris en compte pour la qualification des candidats à ces financements.

   IV.        Soumission des demandes

Les propositions doivent être présentées en ligne à l’Ambassade des États-Unis à Kinshasa à l’adresse de courrier électronique suivante : USEmbassyKinshasa@State.gov. Les demandes sont acceptées en anglais et en français uniquement. Les contrats de financement définitifs seront rédigés en anglais.

Les propositions présentées au jour de la date de clôture ou après celle-ci ne seront pas prises en compte dans le cadre de ce programme.

V. Processus d’examen et de sélection

Chaque demande présentée en réponse à cette annonce sera évaluée et catégorisée en fonction des critères énumérés ci-dessous. Ces critères sont conçus pour évaluer la qualité du projet proposé et déterminer ses probabilités de succès. Ils sont étroitement liés et sont pris en compte de manière globale pour juger la qualité générale d’un dossier de candidature. Les demandes seront examinées en fonction de leur caractère complet, de leur cohérence, de leur clarté et de l’attention au détail dont elles témoignent.

On encourage les candidats à présenter une description complète du projet conformément aux instructions suivantes et aux critères d’évaluation stipulés. Les instructions présentent un large aperçu des informations qui doivent figurer dans la description du projet et les critères d’évaluation offrent des détails supplémentaires en ce qui concerne les informations spécifiques au programme nécessaire.

Feuille de couverture : Présenter un résumé de la description du projet (de deux pages au maximum) en faisant référence au montant et à la durée de la demande de financement.

Description détaillée : Définir un plan d’action décrivant le champ d’application et les détails des modalités de réalisation des travaux proposés. Préciser toutes les fonctions ou activités identifiées dans le dossier de demande. Citer les facteurs susceptibles d’accélérer ou de ralentir les travaux et énoncer les raisons de l’adoption de l’approche proposée au lieu d’autres solutions. Décrire toute caractéristique inhabituelle du projet, comme par exemple les innovations en matière de conception ou de technologie, les réductions des délais ou des coûts, ou une implication communautaire ou sociale extraordinaire.

    V.        Critères d’évaluation des dossiers :

 

1.     Buts et objectifs : Le projet devrait permettre un impact maximum et d’aboutir aux résultats proposés. Le candidat fait la preuve de sa capacité à mesurer la réussite du programme par rapport aux indicateurs clés et à identifier des étapes clés de suivi des progrès sur la voie des objectifs définis dans l’appel de demandes de subventions.

 

2.     Points forts et innovation : Le candidat décrit clairement les modalités d’accomplissement des objectifs définis par la proposition dans le délai proposé et formule une stratégie ou un plan innovants.

 

3.     Capacité organisationnelle : L’organisation est compétente dans le domaine des activités de sensibilisation au VIH/Sida et fait la preuve de sa capacité à mettre en œuvre les activités proposées.

 

4.     Budget et justification du budget : Le budget et la justification narrative sont tous deux raisonnables et réalistes par rapport aux activités proposées et aux résultats anticipés.

 

 

   VI.        Administration des subventions

Notification des subventions : Le contrat d’octroi de subvention ou de coopération doit être écrit, signé, alloué et administré par le responsable des subventions. Le responsable des subventions est l’agent du gouvernement auquel le cadre chargé de l’approvisionnement du Département d’État a délégué l’autorité nécessaire à la rédaction, l’octroi, et l’administration des contrats de financement et de coopération. Le contrat d’octroi d’assistance est le document d’autorisation qui sera remis au bénéficiaire. Les organisations dont les projets ne seront pas financés en seront également notifiées par écrit.

Délai d’octroi prévu : Les candidats devraient être informés de l’acceptation de leur demande ou de son refus dans un délai de 90 jours à compter de la date limite de dépôt des candidatures.

Exigences en matière de rapport : Tous les financements accordés suite à cette annonce seront soumis à des exigences en matière de rapports à la fois programmatiques et financiers à une fréquence précisée dans le contrat de financement. Tous les autres détails liés à l’administration des financements seront également précisés dans le contrat.

Contact :

 

Austin Richardson,

Responsable de la Diplomatie Publique

 

E-mail : USEmbassyKinshasa@State.gov

Comments