Appels d'offre‎ > ‎

Services de consultants pour réaliser les études de filières de riz et mais dans les Bassins de KASONGO et KABAMBARE


Appel à manifestation d’intérêt

Services de consultants pour réaliser les études de filières de riz et mais dans les Bassins de KASONGO et KABAMBARE

AMI N° : 006/PIRAM-CN/RPM/   09 /2014
Lieu de travail : Kasongo et Kabambare

Date de clôture : 25 Septembre 2014

Source de Financement      : Don  FIDA N°DSF 8023-ZR 
Programme Intégré de Réhabilitation de l’Agriculture dans la Province du Maniema



I.      Introduction

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a signé avec le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), en date du 6 février 2009, l’Accord de Don N°DSF 8023-ZR et le 03 février 2009, l’Accord  de Prêt OFID (Fonds de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole pour le Développement International)  N°1236P, pour le financement du Programme Intégré de Réhabilitation de l’Agriculture dans la Province de Maniema (PIRAM). Celui –ci comprend en son sein quatre composantes à savoir :

Composante 1 : La réhabilitation des infrastructures et voies de desserte agricole  (RIVDA).
Composante 2 : L’Appui à la relance de l’agriculture et de la pêche.
Composante 3 : L’Amélioration de la situation sanitaire et de l’accès à l’eau potable.
Composante 4 : La  Coordination et la gestion du Programme (UCP).

La composante 2 vise à réhabiliter une production agricole durable, améliorer la productivité et accroître les revenus des producteurs, en mettant l’accent sur l’intensification, la diversification et la valorisation de la production agricole.

Les principales activités prévues concernent principalement :

-         La structuration des populations en OP et des OP en OPF :

-         Le renforcement des capacités des animateurs des PRAB, OPF et des relais communautaires ;

-         Le renforcement des capacités des services publics impliqués;

-         La relance des activités agricoles et de pêche par l’amélioration de l’accès des producteurs à des semences et alevins, aux petits matériels agricoles et intrants de pêche ;

-         La diffusion des technologies améliorées autour des champs écoles paysans et des conseils agricoles et de gestion au bénéfice des producteurs.

-         Le financement des micros projets AGR.

Le PIRAM vient de signer trois conventions avec trois organisations paysannes faitières pour un appui de leurs plans d’affaires dans le cadre de la transformation et la commercialisation des produits agricoles de deux Bassins à savoir les territoires de KASONGO et KABAMBARE. Ceci pour répondre aux nombreuses sollicitations dont sont sujets les OPF de la part de leurs membres respectifs. Il faudra noter qu’au regard de l’augmentation de la production du riz après deux années d’intervention du PIRAM par l’introduction des nouvelles variétés des semences du riz, il s’est observé trop de quantités supplémentaires par rapport aux besoins nutritionnels des ménages agricoles et à la capacité transactionnelle des petits commerçants.

C’est dans le contexte de l’organisation et développement des services économiques par les OPF que va se réaliser particulièrement les études de filière dans les deux territoires pour les deux spéculations (RIZ et MAIS) que s’inscrit  le  présent Appel à Manifestation d’Intérêt.

Pour ce faire,  le PIRAM sollicite le service d’un Consultant  pour  réaliser les études des deux spéculations ci-dessus. Les sites sont accessibles pour le moment par véhicule et motos.

II.    Objectif de la mission

Sous l’autorité  du Coordonnateur National et la supervision du Responsable du Fonds de Développement Local du PIRAM,  les études s’appuieront sur les Termes de référence en annexe.

Les tâches attendues des consultants pour la réalisation de cette étude sont les suivantes :

-        Analyse de la production agricole qui aboutira à l’établissement d’un compte d’exploitation pour les cultures du riz et du maïs (en zone de forêt et en savane) dans les deux territoires de Kasongo et Kabambare. Cette analyse inclura le mode d’appropriation des terres, les superficies agricoles, la force de travail, l’accès aux intrants agricoles notamment les semences améliorées, la part de ces cultures dans l’exploitation agricole et le revenu du ménage agricole, l’organisation des producteurs, les relations des producteurs avec les autres agents de la filière, les contraintes affectant la production agricole notamment au niveau des paysans pauvres ;

-        Analyse des opérations post-récolte et de la collecte et stockage du riz et du maïs. Cette analyse détaillera les matériels de travail; la durée des opérations ; l’efficacité des méthodes ; les pertes des récoltes (estimation) dues aux modes de collectes ; le profil des acteurs de la filière impliqués à ce stade, le coût de collecte et de stockage et enfin les contraintes liées aux opérations de collecte et de stockage ;

-        Analyse du transport et des transporteurs de riz et de maïs. Cette analyse détaillera les moyens de transport les plus couramment utilisés ; les emballages utilisés pour le riz et le maïs ;la disponibilité des moyens de transport au moment opportun ;les prix pratiqués ;les relations des transporteurs entre eux et avec les autres agents de la filière ;la satisfaction des parties (producteurs et transporteurs). Une analyse comparative sera faite des coûts de transport par route, par rail et voie fluviale et indiquera les marchés ciblés par chaque mode de transport ;

-        Analyse de la transformation du riz et du maïs et l’utilisation du produit et sous-produits de la transformation. Cette analyse détaillera les moyens d’usinage les plus couramment utilisés dans la zone d’étude ; la disponibilité au moment opportun ; les prix pratiqués ; les relations des opérateurs entre eux, et avec les autres agents de la filière ; les contraintes rencontrées par les unités de transformation. L’analyse examinera la qualité du produit issu de la transformation et dressera une comparaison entre la transformation manuelle du riz et du maïs et la transformation artisanale/ semi-industrielle de ces deux produits. La comparaison portera sur le coût, le prix du produit fini et la demande du marché pour chaque produit ;

-        Analyse de la vente en gros et des commerçants grossistes. L’analyse portera sur les prix à la production, les prix aux détaillants et les prix aux consommateurs ; les relations entre les commerçants grossistes et avec les autres agents de la filière ; la circulation de l’information sur la disponibilité et sur les prix ; l’existence de standards de qualité pour le riz et le maïs, les contraintes de la commercialisation. L’étude inclura une liste des prix des diverses catégories de riz et de maïs ;

-        Analyse des ventes en détail. L’analyse portera sur l’évolution des prix au cours de l’année et l’évolution de la disponibilité des produits sur les marchés ; les relations des commerçants détaillants entre eux et avec les autres agents de la filière ; les contraintes de la commercialisation. L’analyse examinera aussi les préférences du consommateur vis-à-vis de la qualité riz et du maïs ;

-        Elaboration d’un bilan pour chaque agent économique de la filière et un bilan synthétique pour tous les acteurs économiques de la filière. ;

-        Analyse des marchés. Cette analyse portera sur les principaux marchés de la zone d’intervention qui sont approvisionnés par les producteurs de riz et maïs de Kasongo et de Kabambare. L’analyse portera sur l’évolution de l’offre, de la demande et des prix au cours de l’année, les tendances du marché pour les prochaines années ;

-        Analyse du cadre organisationnel des acteurs de la filière. L’analyse détaillera si les groupes d’agents économiques sont organisés en associations professionnelles, les initiatives prises en faveur des divers groupes, les contraintes  organisationnelles spécifiques aux différents segments de la filière, afin de leur proposer des actions idoines de renforcement des capacités ;

-        Elaboration d’un Plan d’Appui de la filière. Le Plan d’appui de la filière est l’ensemble des mesures, des actions et des investissements destinés à améliorer la performance économique de la filière. Il s’agit d’adresser des réponses à  l’ensemble des difficultés et des contraintes révélées par l’analyse qui vient d’être faite. Tous les agents de la filière en sont concernés.

III.   Profil

Pour être admissible à participer à la sélection, le Consultant peut être une ONG, Une Université ou un Bureau d’études et doit :

-         Faire preuve d’au moins 10 années d’ancienneté dans la profession et produire la preuve d’avoir exécuté à la satisfaction du client des projets de même importance et de même nature que celui qui  est visé dans les présents termes de référence.

-         Produire les informations sur leur capacité et expérience démontrant qu’ils sont qualifiés pour les prestations susmentionnées (documentation, référence de prestations similaires, expérience dans des missions comparables, disponibilité de personnel qualifié, etc.). Les consultants peuvent se mettre en association pour augmenter leurs chances de qualification.

-         Avoir un registre de commerce pour les Bureau d’études ou un agrément pour les ONG et Universités ;

-         Avoir un chef de mission, Ingénieur agronome, économiste ou développement rural,  avec une expérience d’au moins quinze (15) ans dans la réalisation des études et gestion des projets;

-         Avoir un personnel qualifié, agroéconomiste et ayant au moins dix (10) ans d’expériences ;

-         Avoir une bonne  connaissance  de la province du Maniema ou ses environs.

IV.  Contenu du dossier

Le dossier de candidature devra comprendre :

-         La lettre de motivation ;

-         Les CV du  personnel clé ;

-         Les copies des titres académiques du personnel clé ;

-         La documentation utile sur l’expérience du Consultant ;

-         Les copies des documents nécessaires.

Un consultant sera sélectionné conformément aux procédures de sélection des consultants par la méthode fondée sur la qualité et le coût définies par les Directives de Passation des Marchés du Fonds International de Développement Agricole, Janvier 2011.

Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires, du lundi au vendredi de 9H00 à 16H00, heure locale de Kindu, à l’adresse indiquée ci - dessous.

Les manifestations d’intérêt, rédigées en langue française, doivent parvenir, de préférence, par courrier à l’adresse ci-dessous et porter clairement la mention «AMI N°006/PIRAM-CN/RPM/ 09 /2014– Services de consultants  pour réaliser les études de filières, dans les territoires de KASONGO ET KABAMBARE.

Pour toute autre information supplémentaire, prière nous contacter à l’adresse ci-dessous :

Programme Intégré de Réhabilitation de l’Agriculture dans la Province du Maniema, PIRAM

A l’attention de Monsieur Célestin BAHANDI ALIMASI, Coordonnateur National 

64, Avenue du 04 Janvier
Commune de Kasuku
Kindu, République Démocratique du Congo
Téléphone : 00 243 (0) 998186217
E-mail : piramcoordination@yahoo.fr

Célestin BAHANDI ALIMASI

Coordonnateur National

 

Comments